Votez pour le header de l'été !
Ca se passe par ici !
Inscriptions concours inter-ev !
Venez vous inscrire ici !
Nouveautés !
Venez les découvrir ici

Partagez|

Las Vegas et Joshua : mordons le sable ensemble !

avatar
Josh"Légende Vivante
Féminin Verseau Messages : 2363
Date de naissance : 22/01/1997
Date d'inscription : 02/08/2013

Voilà qui je suis ♪ : Hey ! :3 Je m'appelle Chloé, j'ai 18 balais et je suis étudiante en physique chimie ! Je pratique l'équitation depuis... heu depuis 8 ans déjà ! (je me sens vieille xD) J'ai juste mon galop 4, mon objectif n'étant pas spécialement de les passer. L'équitation est avant tout un loisir pour moi et surtout une vraie passion. Je n'ai pas de cheval à moi, cela demande pas mal d'argent et de responsabilités mais peut-être que plus tard j'en aurai un ! En tout cas c'est mon objectif ! ^^


Fiche de cavalier
Chevaux possédés: Las Vegas d'Antan (DP avec Lys)
Points cavaliers:
900/900  (900/900)
Galop:
9/9  (9/9)
Voir le profil de l'utilisateur http://elevageantanv3.forumactif.org
MessageSujet: Las Vegas et Joshua : mordons le sable ensemble ! Ven 22 Aoû - 14:48


Une fin de débourrage épique


Après être allé chercher le poulain, enfin jeune cheval désormais, je le laisse quelques minutes dans la petite carrière que j'ai délimité avant. Las Vegas n'est jamais venu ici et j'ai jugé qu'il serait quand même important de lui montrer la carrière ! J'observe l'alezan quelques instants pour voir sa réaction. Il regarde autour de lui, oreilles aux aguets, sûrement pour essayer de se repérer. Puis il renifle le sol, le gratte avec son sabot puis décide de se rouler dedans. Rhaaa, smfl smfl, je rage intérieurement. Le petit étalon qui était tout propre, que j'avais pansé avec amour est maintenant plein de sable ! Plus qu'à recommencer... Et en plus j'ai laissé ma boîte de pansage près du pré des jeunes, en sachant que je dois aussi aller à la sellerie chercher son matériel... En fait je vais le laisser quelques heures, le temps que je fasse le tour de l'Elevage qui est si grand, bon dieu ! Je jette un dernier coup d'oeil à Vegas qui semble être à son aise dans la carrière car il s'est mis à trotter joyeusement.

- Un conseil poulain, défoule toi avant de commencer le travail, je reviens. lui lançai-je alors que je sais pertinemment qu'il ne m'écoute pas.

Quoique, il avait une oreille tournée vers moi. Ah, je suis quelqu'un digne d'intérêt alors ! Mon ego est sauvé. Bref, c'est pas tout, mais je dois aller faire une randonnée !

Quelques allers-retours dans l'Elevage plus tard.

T'ain, ça m'a pris plus de temps que prévu ! Je suis allé aux vestiaires pour aller chercher l'harnachement de coco puis retourner au pré des jeunes sauf que la boîte de pansage n'y était pas ! Quelqu'un l'a rangé dans les vestiaires et je n'y avais pas fait attention. Du coup, j'ai dû y retourner. Pffiou, mais me voilà enfin ! J'arrête le chariot près de l'entrée de la carrière, où Vegas m'attend... enfin plus ou moins. Il fixe un cavalier qui rentre sa jument dans l'écurie. Plutôt : il fixe la jument. J'oubliais presque que l'alezan est un étalon et que ses hormones se développe. J'espère qu'il ne deviendra pas un fou furieux pendant les chaleurs !

- Vegas ! l’interpellai-je.

Le jeune mâle se retourne et avance au petit trot vers moi. Etant donné que je ne suis pas encore entré dans la carrière, le fauve a réfléchi avant de foncer au galop comme à son habitude ! A son approche, je rentre dans la carrière et caresse son chanfrein.

- J'espère que tu ne t'es pas trop ennuyé sans moi ! dis-je en rigolant.

Je lui remet son licol avec la longe le temps du petit pansage non prévu au départ. Je passe la longe par dessus la barrière afin de le dissuader de s'en aller. Je prends le bouchon de ma boîte de pansage enfin retrouvée et la passe vigoureusement sur tout le corps sablé de l'alezan. Le sable étant sec, il s'enlève facilement ! Je frotte bien le passage de sangle ainsi que les membres car je vais lui mettre des protections de travail. Autant l'habitué à être monté avec ! Tout en le pansant, je lui annonce le programme de la séance :

- On va commencer par ce que tu sais déjà, c'est à dire l'harnachement et qu'un cavalier monte sur ton dos. Je suppose que tu sais tout ça, vu que Lys l'a déjà travaillé avec toi ! Mais je vais t'apprendre à sauter aussi !

J'imagine déjà Vegas plus grand, en train de franchir les obstacles que l'on voit lors des championnats internationaux. Bon c'est sûr qu'il n'a jamais sauté de sa vie, à part des sauts de moutons par dessus des brins d'herbe et des réceptions sur ses pauvres propriétaires. Mais je ne sais pas pourquoi, je sens qu'il a du potentiel dans cette discipline. Le brossage terminé, je lui demande de me donner chacun de ses sabots afin de vérifier s'il n'y a pas un vilain caillou qui a eu la mauvaise idée de se nicher sous son sabot. Comme tout va bien, j'enchaîne avec l'harnachement, en commençant par le tapis. J'y vais doucement pour ne pas l'effrayer même si ça ne lui pose aucun problème. L'acceptation du tapis et de la selle reste récent donc on ne sait jamais. J'ai ramené un amortisseur - en laine de mouton, haut standing attention - afin de ménager son dos. Le poser ne pose pas de soucis, c'est comme le tapis ! Hop, la selle maintenant ! Un instant, Vegas est surpris de la voir mais ses souvenirs ont l'air de revenir et ce moment d'inquiétude fût de courte durée. Je la pose sur l'amortisseur, dégarotte, puis sangle progressivement. Je ne sangle pas trop car je resanglerai en selle. Une fois sellé, je présente le filet à l'alezan. Il approche son bout du nez, le renifle puis ne s'intéresse plus à lui. Nickel ! Je lui présente le mors. Evidemment, il n'ouvre pas la bouche, je le force en mettant mes doigts dans sa bouche. Il est alors contraint de l'ouvrir et je peux mettre le mors correctement. Aussitôt, l'alezan mâche le mors. Je le caresse aussitôt, très fier de sa réaction. Il est resté calme et essaye de s'habituer au bout de métal. Je fini de mettre son filet sans encombre et passe aux guêtres. Je les présente au cheval qui s'intéresse davantage à ces objets dont il a moins l'habitude.

- Je suis sûr que ça ne t'es pas entièrement inconnu, Lys a dû te les montrer !

J'en met une première délicatement sur son antérieur droit. Juste après que je l'ai fermée, l'alezan avance son sabot pour mieux voir la guêtre. Je ne sais pas s'il la fixe avec admiration comme on admire avec un bijou, ou s'il le regarde en se disant: "mais qu'est-ce que c'est ?". Je pencherai plutôt pour la deuxième : il essaye de l'enlever en arrachant le scratch avec ses dents. Tout de suite, je le rabroue avec une tape sur l'épaule et un "Hé" mécontent. Il lève sa tête tout de suite et ne bouge plus avant d'essayer de recommencer mais cette fois-ci, la tape se fait sur le nez ! Il arrête aussitôt, comprenant que ce n'est pas la peine. C'est une qualité chez lui : il sait quand abandonner dans la plupart des cas ! (oui la plupart car il n'a pas arrêté de nous foncer dessus) Je lui met sa deuxième guêtre et lui laisse le temps de comprendre que c'est la même chose de l'autre côté. Ensuite les protège-boulets. Je lui montre les protections et en met une première. J'ai le temps de fermer le scratch et m'écarter car Vegas lève violemment son sabot, l'avance le recule dans les airs essayant de l'enlever mais en vain. Il décide de regarder cette chose accrochée à son boulet en se retournant. Je le caresse en le rassurant. Je met le deuxième et Vegas ne réagit pas. Je le félicite et lui tend un bout de carotte qu'il mâche avec un peu de difficulté à cause du mors.

- T'en fais pas, tu t'y habitueras bien assez tôt. lui dis-je en le caressant.

Passons désormais aux choses sérieuses. J'enfile ma bombe et mon protège-dos afin de me préparer à toutes éventuelles chutes. Je prends aussi ma cravache afin de le réprimander quand il fait quelque chose de pas bien. Et oui, il faut bien lui faire retenir ce qu'il faut faire et ne pas faire ! J'enlève son licol que j'avais mis en collier et entraîne Vegas vers le milieu de la carrière. Lys lui a déjà montré le montoir, j'espère qu'il a retenu la leçon ! Avant de commencer, je sangle à nouveau pour éviter que la selle tourne. Je met le pied à l'étrier et aussitôt l'alezan avance. J'enlève mon pied et le freine avec les rênes. Il s'arrête. Bon au moins c'est une bonne chose : il n'a pas la bouche dure ! Je fais une nouvelle tentative et l'alezan ne bouge pas pendant que je me hisse sur la selle. J'enfile mon autre étrier et le petit étalon se met à avancer. Je l'arrête avec les rênes. Je flatte son encolure quand il s'est arrêté et sangle à nouveau puis règle les étriers. Les réglages terminés, je félicite ma monture qui n'a pas bougé pendant ce temps.

- Au pas. lui dis-je en le talonnant.

Il ne s’exécute pas tout de suite. Je renouvelle ma demande en insistant plus et il se met au pas. On évolue dans la carrière, enchaînant doublés, voltes, demi-voltes, tournants à gauche, tournants à droite. L'alezan est doux dans la bouche et il en faut peu pour le faire tourner facilement. Je n'oublie pas de le féliciter en lui flattant son encolure, surtout qu'en plus son pas est plutôt régulier ! J'exerce une pression sur les rênes et recule mes épaules pour demander un arrêt. Il s’exécute. Je le caresse pour le féliciter et lui demande d'aller au pas. Cette fois-ci, il part tout de suite ! Je le félicite à nouveau. Vegas est totalement à mon écoute : ses oreilles sont tournées vers moi. Pour que ce soit parfait, il faudrait que j'arrive à l'arrondir mais bon, n'allons pas aussi loin ! Tant qu'il ne me fait de ruades ou autre pour me mettre par terre, c'est super ! Je talonne Vegas pour qu'il se mette au trot. Il passe à l'allure demandée et je le félicite. Je commence par du trot assis pour qu'il s'habitue au poids d'un cavalier en selle à cette allure. Son trot manque de régularité : à chaque fois que je lui demande de tourner, sa vitesse change. Et dans les lignes droites, il accélère ! Bref, pas facile d'être installé confortablement sur le dos du coco. J'essaye de le garder à vitesse constante ça reste compliqué. Enfin, comme ça, ça l'habituera à avoir un cavalier gigotant sur le dos ! Il va être prêt pour toutes les situations ce cheval ! Après quelques tours, je fais du trot enlevé. Aussitôt que je me lève de la selle, Vegas relève d'un seul coup sa tête et repasse au pas, comme perdu. Mais dès que j'ai retrouvé la selle, il semble rassuré.

- Hé je ne me volatilise pas !

Je ne savais pas que se soulever de la selle faisait disparaître son poids... Je ne pense pas que ce soit vrai mais il doit y avoir quand même une variation pour que Vegas se mette dans cet état ! Mais assez de réflexions, je presse mes talons contre ses flancs et il se met au trot. Je me met au trot enlevé et continue de presser ses flancs pour l'empêcher de repasser au pas. Au bout d'un moment, il semble avoir compris et je relâche progressivement la pression contre ses flancs, tout en lui signalant qu'il faut continuer à trotter. Au fur et à mesure de notre progression, Vegas semble avoir trouvé son rythme et son trot est plus agréable. Histoire de travailler les transitions, je l'arrête de manière à ce qu'il ne fasse que deux foulées de pas. Bon ce n'est pas tout de suite acquis, l'alezan en fait bien plus. Je recommence cet exercice en repartant au trot. Cette fois, il s'arrête mieux. Je flatte son encolure, fier de lui. On va maintenant faire une transition ascendante. Je presse mes talons contre ses flancs en insistant bien pour qu'il comprenne que je veux plus que du pas. Il fait plusieurs foulées de pas avant de passer au trot. Mais ça reste très correct, je le félicite. Je le remet au pas après avoir évolué au trot dans la carrière.

- On va voir si Lys t'as appris les départs au galop...

Je le met au trot, m'assoit dans la selle puis place mes aides. Il ne comprend pas et se met à accélérer le trot. Je le freine immédiatement et lui donne une tape sur l'épaule avec la cravache. Je sais qu'il cherche ce qu'il doit faire mais il faut qu'il comprenne tout de suite que ce n'est pas ça que je lui demande ! Toujours au trot, je redemande le départ au galop, en insistant plus avec mes jambes et en le poussant avec mon bassin. Il lance un joyeux coup de cul qui me surprend - j'en perd un étrier mais tiens toujours sur la selle - mais le réprimande aussitôt avec la cravache, avant de se mettre dans un galop rapide mais étonnamment régulier. Je le ralentis pour qu'il se mette dans un galop calme mais il se met au trot. J'en profite pour remettre rapidement mon étrier et lui redemander le départ. Encore un coup de cul mais cette fois-ci, je me suis préparé ! Tac, coup de cravache sur la croupe ! Il ne va pas non plus associé départ au galop et coup de cul non mais ! Je le ralentis tout en exerçant des pressions sur ses flancs pour lui faire comprendre qu'il faut rester au galop. Une fois dans un galop de travail, je lui fais décrire un cercle. En quittant la piste, Vegas repasse au trot mais je lui redemande immédiatement le départ au galop. Il passe à l'allure supérieure et sans coup de cul ! Je le félicite car il a enfin fait ce qu'il fallait. Une fois le cercle terminé, je le laisse galoper encore quelques foulées de galop et ligne droite avant de le faire repasse au trot, puis au pas.

- Super mon grand, c'est presque parfait tout ça ! lui dis-je en le caressant.

Je le laisse rênes longues pour qu'il se détende un peu. Il étend aussitôt son encolure et mâche son mors. Je le caresse vraiment fier de lui. Qui aurait cru que le petit poulain taureau de corrida qu'il était apprendrait si vite à devenir une monture exceptionnelle ? Au début, j'avais un peu de mal à y croire avec tout les bleus que j'avais ! Mais grâce à ça, j'ai développé un talent pour l'esquive de poulains démolisseur ! Utile ? Avec Las Vegas oui ! Peut-être Just a Break aussi... Je ne m'en suis jamais vraiment occupé mais à ce que j'entend, il est loin d'être facile ! Las Vegas est perfection à côté ! C'est pour vous dire...

- On va tenter le saut ?

N'étant pas suicidaire, je descend de selle et enlève les étrivières. On va commencer par lui apprendre à sauter des obstacle sans un cavalier sur le dos, ça me semble plus prudent et moins gênant pour lui. En tenant Las Vegas par les rênes, je fais rouler deux cubes qui étaient sur les côtés de la carrière de manière à placer l'obstacle au milieu d'un côté. J'apporte ensuite une barre que je place au dessus des cubes, et une autre pour faire une barre d'appel. Vegas m'observe attentivement, se demandant sans doute ce que je suis en train de faire. Je le laisse approcher et il touche chaque partie de l'obstacle avec sa bouche, les renifles aussi. Ce petit vertical est loin d'être haut : 40/50 cm a tout cassé. Mais autant commencer par cette hauteur pour éviter de le surprendre. Après, il pourra tout sauter ! Je l'amène ensuite vers le chariot où se trouve tout le matériel pour lui enlever son filet et lui mettre un licol. J'y attache ensuite une longe de travail et prend une chambrière. Avant de commencer, je lui fais décrire un petit cercle au pas pour le remettre au travail et pour qu'il se souvienne de cet exercice que j'ai fais avec lui pour lui apprendre à accepter la selle. Il ne me pose aucun problème et semble apte à travailler ainsi. Super !

- Allez, Vegas, au trot !

D'un claquement de langue et de chambrière, l'alezan se met au trot et je le dirige vers l'obstacle. A son approche, le jeune étalon pointe ses oreilles vers cette barre qui l'empêche de passer. Pour l'empêcher de freiner, je donne quelques coups de chambrière derrière lui. Il s'arrête juste devant l'obstacle mais je l'encourage à passer. Il ne sait pas trop quoi faire alors il décide de le contourner. Je l'en empêche avec la chambrière.

- Courage mon grand, tu vas trouver !

Il soulève soudain son antérieur droit, puis le gauche avant de pousser avec les postérieurs et de faire un magnifique saut, un peu décomposé certes. Après la réception plutôt correcte, il se met au trot. Je l'arrête progressivement et vient le féliciter.

- C'est parfait ça, bravo !

Je suis généreux en caresses, papouilles parce qu'il l'a bien mérité. Le premier saut est toujours le plus difficile. Mais après ça doit couler - plus ou moins - de source ! Je m'éloigne de lui et le remet au trot. Je le dirige vers l'obstacle. Vegas ralenti un peu au dernier moment mais ne s'arrête pas et saute l'obstacle de manière plus fluide. Je le félicite à la voix et continue à le faire avancer au trot. Le troisième saut est beaucoup mieux, Vegas est plus confiant et semble même heureux de sauter !

- Au galop !

Claquement de langue plus chambrière et il se met au galop, sans coup du cul ! Je souris : il a compris que les coups de culs c'est pas pendant le travail ! A moins que c'est dû à l'obstacle, chose qu'il trouve plus amusante... Il s'approche de l'obstacle et cette fois-ci, il accélère. Je n'arrive pas à le ralentir et il saute l'obstacle beaucoup trop haut, beaucoup trop large et la réception est... catastrophique. Il a mal posé son premier antérieur et le reste à suivi : le bel alezan qui était tout fier se retrouve nez au sol, antérieur repliés. Il a vraiment mal calculé son coup ! Mais je ne perd pas de temps et m'approche de lui pour vérifier qu'il n'a rien de casser. Bon sang s'il lui arrivait quoique ce soit, Lys ne me le pardonnera jamais ! Et moi, je sais que j'aurais plein de remords... Las Vegas se relève rapidement, s'ébroue et me voit approcher. Je soupire de soulagement.

- Ce que tu m'as fait peur petite terreur !

Je vérifie ses antérieur pour voir s'il n'y a pas d’égratignures. Rien. Pfffiou une angoisse de partie. Je caresse l'alezan qui n'a pas l'air traumatisé. Il reste calme et lance même un hennissement d'impatience, comme s'il avait envie de recommencer !

- Faut vérifier que t'es rien avant, ce serait bête de te blesser pour rien !

Je le fait marcher au pas puis au trot. Il ne boîte pas et trotte comme si rien ne s'étais passé ! Quel chanceux mais tant mieux ! Je l'arrête, flatte son encolure et m'éloigne de lui. Il est prêt à recommencer : il piaffe sur place mais attend sagement mon top départ. Je le remet au galop progressivement et l'emmène vers l'obstacle. Cette fois, il est plus prudent et n'essaye pas d'accélérer. Il ralentis un peu et fait un bon nombre de foulée. Son saut est beaucoup mieux calculé, sa réception parfaite.

- Bravo coco !

Je l'amène une deuxième fois sur l'obstacle et il me refait la même chose. Je l'arrête progressivement et vient le féliciter.

- Et maintenant tu vas le faire avec moi sur ton dos, tu vas voir ça ne va pas changer grand chose !

Je lui remet le filet et les étrivières avant de me hisser sur la selle. Je le remet au pas, fait quelques cercles et changements de mains avant de passer au trot et me diriger vers l'obstacle. Je me met en semi-équilibre pour garder un contact avec la selle tout en me préparant à accompagner le saut. Ca devrait moins le surprendre vu ce qu'il m'a fait au trot enlevé ! L'obstacle approche et je l'encourage à la voix et avec mes talons. Il saut l'obstacle comme si je n'avais pas été là ! Bref un saut parfait comme il me l'a montré en longe. Je flatte son encolure et lui demande un départ au galop. On franchit l'obstacle à cette allure sans aucune difficulté. Je le félicite à nouveau et continue à le faire galoper. L'obstacle approche et je décide d'enlever mes étriers et lâcher mes rênes. Je tend mes bras comme un avion et laisse Vegas aller de lui même sauter l'obstacle. Je lui fais vraiment confiance et je suis tellement content de lui que je suis euphorique. On peut me croire fou de tenter ça avec un jeune cheval qui a à peine appris le saut mais tant pis, je suis comme ça ! Comme s'il sentait ma joie, Vegas ayant oublié son accident d'il y a quelques minutes à peine, accélère et fait un saut très bondissant, si bien que je quitte la selle pour les airs et atterrit lourdement sur le dos quand l'alezan galope après sa réception réussie. Las Vegas hennit tout joyeux et trottine dans la carrière librement. Je le regarde bêtement, allongé sur le dos dans le sable près de l'obstacle que j'ai finalement passé avec lui même si ça ne s'est pas fini comme je le souhaitais. Mais tant pis, j'ai fait le casse-cou, je le méritais c'est tout ! Alors que je me relève, une langue baveuse vient glisser sur ma joue. Mon cheval est à côté de moi en train de me lécher !

- Vegas, qu'est-ce que tu fais ? Ce sont les chiens qui font ça, pas les chevaux bon sang !

Il me regarde avec un air interrogateur, un peu genre : "mais pourquoi t'es là et pas sur mon dos ?" J'éloigne sa tête pour éviter un autre coup de langue et me remet sur les pieds.

- Bon on va arrêter là, la séance a assez duré ! Tu vas retrouver tout tes copains maintenant !

J'emmène Vegas près de la barrière pour le desseller, et lui passer un coup de bouchon. Mais comme il a bien transpiré, je pense qu'une douche serait plus efficace et agréable pour lui ! J'enlève ma bombe, mon protège-dos qui m'aura servi finalement et dirige mon jeune cheval vers les douches. Finalement on a chuté tout les deux : ça fait un point partout !


Fiche par Yuuki.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Las Vegas et Joshua : mordons le sable ensemble ! Sam 23 Aoû - 15:52

Eh bien ! J'ai attendu la fin avec impatience ! Ah, c'est super ! Le débourrage touche à sa fin ! En tout cas, très joli résumé, que j'ai adoré !

Confiance : + 8%
Moral : + 8%
Santé : + 8%

Pts cavalier : + 8
Obstacle : + 6
Longe : + 4
Accepte le harnachement : + 10%
Accepte le cavalier : + 25%

Las Vegas et Joshua : mordons le sable ensemble !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (M) Joshua Jackson - Nolan Bishop - Futur Love pour Anna Torv.
» Le sable ça coooolle. [Pv Londo S.]
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
» Poussière et sable
» City of Las Vegas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elevage d'Antan :: Infrastructures :: Les carrières-