Votez pour le header de l'été !
Ca se passe par ici !
Inscriptions concours inter-ev !
Venez vous inscrire ici !
Nouveautés !
Venez les découvrir ici

Partagez|

MISTER MANNERS & KONRAD

avatar
KGBBébé Poulpe
Messages : 23
Date d'inscription : 15/06/2015


Fiche de cavalier
Chevaux possédés:
Points cavaliers:
60/900  (60/900)
Galop:
0/9  (0/9)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: MISTER MANNERS & KONRAD Mer 17 Juin - 21:43


« Décadence.




Mister Manners était calme et rassuré, je m’étais permis de ne pas mettre trop de pression sur ses rênes. Nous arrivions à la carrière et je jetai un œil à l’intérieur : personne. Que demander de plus ? Un sourire aux lèvres je fis obliquer le hongre vers le montoir. On m’avait appris à préserver au maximum le dos des chevaux et davantage encore celui de ceux qui faisaient du dressage, discipline dans laquelle était utilisé à outrance le travail assis. Ce n’était pas une critique : je savais que c’était la meilleure façon d’obtenir la symbiose la plus parfaite, le mouvement le plus calibré. Une fois en selle je le laissai marcher rênes longues dans toute la carrière. Je l’empêchai le plus possible de suivre la piste et je mobilisai déjà ses épaules et ses hanches. Je le découvris attentif et coopératif mais en même temps sévère. Dès qu’un de mes gestes était trop insistant il se braquait et levait la tête en signe de protestation.

« Son altesse serait-elle délicate ? »

Je ne lui en voulais pas : j’étais tout sourire mais une telle rigueur chez un cheval me laissait un peu dubitatif. En même temps, j’avais toujours été élevé ainsi. Il n’existait, sur toute cette terre, pas plus sévère que mon père dans ses jugements comme dans ses actions. Mister Manners serait-il aussi juste que l’était mon géniteur ? Je brûlais d’impatience de le découvrir. Le hongre dont la souplesse était excellente n’avait pas besoin d’une détente trop longue alors je remontai rapidement sur mes rênes. De nos jours il existait deux écoles : les uns préféraient monter dans les allures graduellement quand d’autres préconisaient l’usage du galop avant celui du trot. C’était de cette seconde manière que l’on m’avait appris à monter les chevaux de dressage dont la plupart s’équilibraient mieux au galop. C’était sans doute son cas.

Je déplaçai ma jambe extérieure vers l’arrière de son flanc tout en mettant ma jambe intérieure à sa sangle. La main intérieure un peu plus haute je me calai bien dans le siège de ma selle et d’un mouvement plus prononcé de bassin je lui donnai toute son impulsion. Mister était dans une attitude juste et il ne s’aida pas de la moindre foulée de trot : il rompit tout de suite l’allure et il se mit à galoper à un rythme constant. Je n’avais aucun mal à suivre son mouvement généreux. Sur la main il était d’une légèreté à peine croyable tant et si bien que je réduisis ses rênes, ce qui lui déplu fortement. La tête en l’air il se désorganisa complètement, quittant ensuite un galop désarticulé pour tomber dans un trot saccadé. Sur le coup, je vis rouge. Ce n’était pas dans mon habitude mais le manque de sommeil m’avait rendu à fleur de peau et cette transition aussi atroce que brutale m’avait frustré. Je retrouvai rapidement mes esprits pourtant et, après m’être excusée auprès de Manners d’une brève caresse, je remis mes aides en place.

Le hongre gris reprit le galop. Il était aussi calme qu’au début, comme si cet incident n’était jamais arrivé. Je le trouvai de plus en plus étrange. Au galop je m’efforçai de faire le même travail qu’au pas : je le menais sur des cercles que je réduisais ou que j’évasais, toujours à l’aide de mes aides et notamment de mes jambes. Parfois je le laissai reprendre la piste et je le poussai alors dans les coins. Ensuite je lui demandais de sortir ses épaules et je le gardai ainsi l’espace de trois ou quatre foulées. Dès que l’exercice était bien exécuté je cessai et je le caressai. Je lui montrai sans cesse que c’était bien et quand nous commençâmes à travailler à l’autre main il ronfla plusieurs fois, signe de bien-être et de décontraction.

Je me grandis alors dans ma selle et, en serrant mes doigts sur les rênes, je descendis mes mains dans ses épaules. En deux secondes à peine le Lusitanien était passé d’un galop moyen à un arrêt total. Je caressai et lui rendant un peu de rênes je l’encourageai à marcher d’une pression de jambes. Il était tonique dans son allure, ses postérieurs dépassant largement la trace de ses antérieurs. Je ne cherchai pas la vitesse : seulement l’activité. Toujours vers l’avant et le plus possible vers le haut. De toute évidence, Manners savait comment faire. Il faisait chaud et il avait déjà bien travaillé : je savais que désormais, le temps nous était précieux. Je ne voulais pas trop lui en demander mais en même temps, je ne voulais pas que lui et moi restions sur notre faim.

S’il était en dressage un exercice de base, c’était bien l’épaule en dedans. Je décidai que nous devions nous employer à cet exercice. Je voulu le travailler sur trois pistes : il travaillerait sa souplesse tout comme sa propulsion ou, plutôt, il entretiendrait ce qu’il avait de toute évidence déjà. Pour commencer sur de bonnes bases je lui fis faire un cercle et quand nous touchâmes à nouveau la piste je demandai la même incurvation, renforçant cette fois mon action de jambe à la sangle pour, d’une part, le garder droit et d’autre part, pour l’inciter à une plus grande action de postérieur. Manners se plaça sans mal tout en s’engageant avec conviction. C’était presque trop simple. Je lui fis faire plusieurs l’exercice en prenant toujours soin de garder mes épaules parallèles aux siennes. Nous changeâmes ensuite de main et nous recommençâmes. C’était bien, très bien même. Je caressai une ultime fois pour la séance et je lui rendis ses rênes avant de desserrer sa sangle. Je le laissai marcher quelques minutes avant de mettre pied à terre.

« C'est très bien mon garçon. »

Manners pressa doucement ses naseaux contre mon épaule, un peu comme s’il avait compris. Décidément, que n’avait-il pas d’un génie ?


© N.A.S.A
avatar
Josh"Légende Vivante
Féminin Verseau Messages : 2363
Date de naissance : 22/01/1997
Date d'inscription : 02/08/2013

Voilà qui je suis ♪ : Hey ! :3 Je m'appelle Chloé, j'ai 18 balais et je suis étudiante en physique chimie ! Je pratique l'équitation depuis... heu depuis 8 ans déjà ! (je me sens vieille xD) J'ai juste mon galop 4, mon objectif n'étant pas spécialement de les passer. L'équitation est avant tout un loisir pour moi et surtout une vraie passion. Je n'ai pas de cheval à moi, cela demande pas mal d'argent et de responsabilités mais peut-être que plus tard j'en aurai un ! En tout cas c'est mon objectif ! ^^


Fiche de cavalier
Chevaux possédés: Las Vegas d'Antan (DP avec Lys)
Points cavaliers:
900/900  (900/900)
Galop:
9/9  (9/9)
Voir le profil de l'utilisateur http://elevageantanv3.forumactif.org
MessageSujet: Re: MISTER MANNERS & KONRAD Jeu 18 Juin - 11:19

Une très bonne séance ! Tu justifie tout ce que tu fais ce que je trouve vraiment intéressant ! Tu utilises les capacités du cheval aussi et ça me fait très plaisir (on avait l'impression que ça ne servait pas à grand chose mais finalement si ^^). Et oui, Mister Manners est un pur génie en dressage !
    Confiance +7
    Moral +10 (dressage !)
    Santé +8

    Pts cavaliers +8
    Dressage +7
avatar
KGBBébé Poulpe
Messages : 23
Date d'inscription : 15/06/2015


Fiche de cavalier
Chevaux possédés:
Points cavaliers:
60/900  (60/900)
Galop:
0/9  (0/9)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Trouverons-nous notre voie ? Ven 19 Juin - 9:36


Trouverons-nous notre voie ?




Je le tins fermement durant tout le trajet et je l’arrêtai finalement près du montoir. Come hier je le caressai d’abord pour le féliciter de son comportement et pour lui montrer qu’il agissait bien. Je descendis ensuite les étriers froids sur ses flancs avant de resserrer sa sangle. Je me mis enfin en selle et nous marchâmes ensemble jusqu’à la carrière. Je m’apprêtai à ouvrir la porte quand l’attitude soudain curieuse de mon hongre me poussa à inspecter les lieux. Une jolie jeune femme évoluait avec une alezane. Je ne les avais pas remarquées et j’étais bien content de la réaction de Mister. Je demandai alors la permission d’entrer et une fois cette dernière accordée, je faisais entrer le mâle sur la piste. Je le détachai rapidement du tracé et je le travaillai au pas, dans toute la carrière. Je le pris progressivement dans mes jambes en recherchant toujours cette activité en avant.

Il semblait moins disponible que lors de notre dernière séance et pour le concentrer un peu je tapotai avec légèreté le sommet de sa croupe. La réponse fut immédiate : vexé, le hongre se mit à allonger sa foulée avec exagération. Il n’avait pas relevé la tête et je savais que mon action était justifiée pourtant, Mister Manners semblait piqué dans son orgueil. Sans doute prenait-il mal le fait que je puisse douter qu’il soit aussi parfait que ce que les gens disaient à son sujet. Pour tout remettre à plat je le caressai furtivement : il avait tout de suite répondu et de manière franche. Le laisser-aller était pardonné. Nous repartîmes alors sur des bases saines et nous travaillâmes l’incurvation. Je m’appliquai aussi à bouger un peu ses hanches et ses épaules, cédant toujours rapidement. Il était dressé et je le savais : l’obliger à reproduire le même mouvement à outrance ne nous amènerait rien sinon une certaine frustration. Pourtant comme j’avais décidé d’adopter avec lui une détente pas puis galop, je ne pouvais me permettre de courir le risque de rompre l’allure trop tôt. Je le gardai donc sur des exercices d’incurvation et je nous occupai à l’aide de transitions intra-allures.

Jambe intérieure à la sangle et jambe extérieure en retrait, je pressai ses flancs au moment que je jugeai opportun. Avec une légèreté qui n’avait pas d’égale Mister rompit l’allure. Ses reins étaient impressionnants de puissance alors que je sentais clairement qu’il se poussait bien. Pour accélérer notre détente je le mis tout de suite sur des cercles assez courts en lui mettant les épaules à l’intérieur. Une fois de plus, je cédai rapidement. Nous ne restions jamais plus de trois foulées avec les épaules désaxées. Je félicitai régulièrement. J’entamai ensuite un huit de chiffre et plutôt que de lui demander un changement de pied, je le fis repasser au trot l’espace de deux foulées pour ensuite repartir. D’une part, je considérai que nous ne nous connaissions pas encore assez pour prétendre au changement de pied et, d’autre part, la transition rapide galop/trot/galop avait l’avantage de stimuler sa réactivité. Nous reproduisîmes alors le même travail à l’autre à l’autre main.

Après quelques minutes de galop je me redressai dans ma selle en enfonçant mes mains dans son garrot. Manners reprit le pas en deux temps, un peu hésitant. Je n’étais pas satisfait et je préférai le remettre au galop pour recommencer. Je me montrai cette fois plus insistant et le hongre n’hésita pas : en deux foulées seulement il retrouvait ce pas ample et tonique qui lui allait si bien. Je flattai généreusement, récompensant la transition comme le travail général qu’il avait jusque là fourni. Je le laissai reprendre son souffle et comme il marchait tranquillement, mes yeux glissèrent sur la jeune femme qui travaillait là. Elle avait rattaché ses jolis cheveux blonds en un chignon assez bas qui se défaisait un peu plus à chaque foulée de sa jument. Elle était concentrée sur son alezane et ses sourcils se fronçaient légèrement dès qu’elle s’apprêtait à demander quelque chose à son cheval. Elle me faisait un peu penser à Aude. Mon cœur se serra dans ma poitrine. Pourtant, avant même que je ne puisse réagir, Manners tira sur ses rênes. Je me concentrai à nouveau sur lui et sourire aux lèvres je remontai sur ses rênes tout en pressant légèrement ses flancs.

« Alors mon grand, tu prends soins de moi maintenant ? »

Toujours dans le souci de nous assurer une certaine continuité dans l’exercice je commençai par des épaules en dedans. J’avais pu constater la veille que tout était déjà bien en place et je ne passai pas beaucoup de temps dessus. Aujourd’hui je voulais voir ce que donnait la cession à la jambe. Comme nous allions travailler sur des diagonales je décidai de corser un peu l’exercice. Je mis Manners sur un cercle et je lui demandai, toujours sur ce cercle, une épaule en dedans. Il devait pousser avec encore plus de force sur son postérieur intérieur aussi, je n’abusai pas de l’exercice. Quand nous retrouvions le petit côté je le remettais droit et en avant puis, après avoir fait le coin, nous prenions la diagonale.

Ma jambe intérieure était à la sangle alors que l’extérieure était légèrement reculée, poussant Manners vers X. De même, je l’avais très légèrement incurvé, sa tête regardant le grand côté dont on s’écartait. Je me rendis rapidement compte qu’il maîtrisait amplement l’exercice et je n’en abusai pas. Je fis le même travail à l’autre main. Nous avions travaillé au pas mais comme il s’en débrouillait bien, nous prîmes le trot. Nous alternâmes alors les épaules en dedans aux cessions à la jambe, cessions que nous faisions aussi bien sur des diagonales que le long de la piste.

En sueur Manners s’ébrouait avec une drôle constance et je le sentais relâché aussi bien au niveau de son dos que dans sa bouche. C’était pour moi une réelle satisfaction et je lui rendis les rênes pour qu’il puisse étendre son encolure. Je le caressai généreusement pour le féliciter de son travail qui n’avait plus manqué de cadence dès l’instant où l’idée saugrenue de le pousser du bout de mon stick m’était passée par la tête. Nous sortîmes ensuite de la carrière pour prendre la direction des chemins de promenade.


© N.A.S.A
avatar
Josh"Légende Vivante
Féminin Verseau Messages : 2363
Date de naissance : 22/01/1997
Date d'inscription : 02/08/2013

Voilà qui je suis ♪ : Hey ! :3 Je m'appelle Chloé, j'ai 18 balais et je suis étudiante en physique chimie ! Je pratique l'équitation depuis... heu depuis 8 ans déjà ! (je me sens vieille xD) J'ai juste mon galop 4, mon objectif n'étant pas spécialement de les passer. L'équitation est avant tout un loisir pour moi et surtout une vraie passion. Je n'ai pas de cheval à moi, cela demande pas mal d'argent et de responsabilités mais peut-être que plus tard j'en aurai un ! En tout cas c'est mon objectif ! ^^


Fiche de cavalier
Chevaux possédés: Las Vegas d'Antan (DP avec Lys)
Points cavaliers:
900/900  (900/900)
Galop:
9/9  (9/9)
Voir le profil de l'utilisateur http://elevageantanv3.forumactif.org
MessageSujet: Re: MISTER MANNERS & KONRAD Ven 19 Juin - 11:15

Une excellente séance de dressage ou chaque exercice y est bien expliqué !
Tu as quand même réussi à vexer notre grand et parfait Mister Manners xd
    Confiance +8
    Moral +10
    Santé +7

    Pts cavaliers +7
    Dressage +7
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: MISTER MANNERS & KONRAD

MISTER MANNERS & KONRAD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fraise Tagada et Mister.Joachim vous demande d'applaudire ♥ /SBAF/
» Mister Stark
» Mister You - Dans ma grotte
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» Election Mister SnH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elevage d'Antan :: Infrastructures :: Les carrières-