Votez pour le header de l'été !
Ca se passe par ici !
Inscriptions concours inter-ev !
Venez vous inscrire ici !
Nouveautés !
Venez les découvrir ici

Partagez|

Phoenix dans toute sa puissance

avatar
LysLégende Vivante
Féminin Bélier Messages : 2233
Date de naissance : 07/04/1997
Date d'inscription : 02/08/2013

Voilà qui je suis ♪ : Mon petit nom, c'est Salomé j'ai 18ans et je prépare le concours de médecine o/ j'aime le ski, lire et geeker sur lol pour les connaisseurs :p. Et je suis une fan inconditionnelle d'Orlando Bloom et du Seigneur des Anneaux :3

Localisation : Lyon/Grenoble

Fiche de cavalier
Chevaux possédés: /
Points cavaliers:
900/900  (900/900)
Galop:
9/9  (9/9)
Voir le profil de l'utilisateur http://telhessia.forumgratuit.org
MessageSujet: Phoenix dans toute sa puissance Lun 1 Juin - 12:37




Phoenix

Vole loin des soucis du monde ~


Lundi 1 juin, 16h06

Le manège se dresse devant nous, alors que le soleil commence à descendre, sa douceur remplaçant la chaleur étouffante qui nous a enveloppé tout l’après-midi. Malheureusement, il est déjà occupé par un cours. Bof, j’aurais préféré être seule avec Phoenix pour notre premier entrainement de saut. Le grand concours inter-écurie se prépare et j’aimerai que mon bébou soit un minimum préparé. Pour cela il faut déjà que je bosse la hauteur de ses sauts, ce qui risque de me prendre un petit bout de temps. « Maximum 1m15 » a annoncé Josh hier. Sauf qu’avec mon étalon qui vient d’arriver je n’ai pas encore fait de saut et encore moins travaillé la hauteur. Or, il a été évalué lors de sa vente comme ne sachant sauter que 80cm. Je sens que ça va être très très chaud de rattraper les 35cm qu’il lui manque ! J’ai déjà prévu quoi faire si jamais je n’ai pas le temps : ce sera Equinoxe qui m’accompagnera au concours. On se connait bien toutes les deux et on a fait un nombre incalculable de séances de saut ensemble ! Je sais que ça se passera bien. Cependant, j’aimerai bien tenter l’impossible avec Phoenix !

Rênes en main, je prends donc la direction de la carrière. Elle est divisée en 3 aujourd’hui, ce qui n’est pas étonnant étant donné le nombre de cavaliers qui doivent vouloir participer au concours interclub. On est 4 pour l’instant il me semble. Josh a décidé de participer avec son papi : Twisted Fate. Anne avec sa pouliche : Rainbow. Heureusement qu’elle s’est énervée à lui apprendre à monter dans un van ! Et puis en plus de moi on peut voir une nouvelle : Kim, une vraie princesse, qui a choisi Ouragan puisqu’elle ne possède pas de cheval à elle pour le moment.

Je m’installe le plus loin possible avec Phoenix et l’accroche à la barrière avec un licol que j’ai pensé à emporter. Je le desserre au maximum et le passe par-dessus son filet. Pour les cinq minutes le temps d’installer mon parcours ça devrait aller. J’aurais sûrement laissé Equinoxe se balader tranquillement en prenant soin de lui avoir enlevé les rênes au préalable mais Phoenix … pas encore. Cela fait encore trop peu de temps que nous nous connaissons et je pense que nous n’avons pas encore assez confiance l’un en l’autre pour cela. Ça commence à venir bien sûr ! Mais doucement, petit à petit, au fur et à mesure que nous apprenons à nous connaître et que nous découvrons les limites de l’autre.

Mon bout de carrière est assez grand, aussi je prends le temps d’installer un petit parcours en reprenant ce qui n’a pas été rangé, ça me fera gagner du temps ! J’aurais aimé le préparer à l’avance mais impossible de réserver une carrière en ces temps difficiles ! Il a une série de 2 barres au sol sur la piste de droite et deux croix à 50cm avec une barre d’appel sur la piste de gauche. Je garde les barres d’appel pour l’instant puisque c’est la première fois que Phoenix fait du saut avec moi puis je les virerai pour les mettre au-dessus et faire ainsi un vertical de 60 ou 70cm on verra. Je place deux paires de chandeliers de chaque côté des barres au sol et rajoute deux barres au sol par la même occasion, histoire de pouvoir rapidement les transformer en obstacles par la suite. Ça me semble pas mal pour commencer. Mais je rajoute tout de même au milieu trois obstacles en saut de puce que je mets à 50cm aussi pour l’instant mais je ne compte pas y aller tout de suite ! Ça nous permettra de travailler la direction, le maintien et la souplesse et l’équilibre qui sont bien des choses importantes en obstacle ! Et dans les autres disciplines également bien sûr.

Je rejoins Phoenix qui semble absorber à la contemplation d’un écureuil qui bondit d’arbre en arbre au-dessus nous. Oui, moi aussi je lui envie sa liberté totale. Mais il n’y a pas de place dans le monde que nous avons créé pour grimper nu aux arbres avec pour seul soucis, combien de noix nous pourrons engloutir ce soir. Cela dit, mon point de vue est bien peu objectif. Je ne crains ni prédateur, ni famine, ni gelée en temps qu’humaine. Pour autant, je ne sais pas de quel côté de la barrière les êtres vivants sont le plus heureux. Je soupire et détache Phoenix, passe les rênes par-dessus l’encolure et le ressangle.

Maintenant on va pouvoir s’amuser ! « Détente longue » que s’est marqué. Soit, je le fait tout d’abord marcher dans toute la carrière en prenant soin de passer près voir très près des obstacles. Mais ça m’étonnerai qu’il ait peur de ça ! En passant près de la barrière où il était accroché il fait alors un bon de 2m sur le côté. Je serre mes doigts et cherche ce qui l’a effrayé : tout aussi apeuré, notre pauvre ami l’écureuil nous regarde. Je rêve où il est tombé de son arbre ? Toujours est-il que les deux ‘warriors’ se regardent en chien de faïence, n’osant pas faire un geste.

Mon éclat de rire brise ce moment et l’écureuil détale. Je remets Phoenix au pas en essayant de me reprendre mais je rigole tellement que c’est impossible. Non mais je vous jure ! C’est le même qui fait le fier et effraie la moitié de l’Elevage avec sa fichue réputation de cheval difficile et  inapprochable et qui détale devant un écureuil ! Puis j’en apprends et plus je me rends compte que Phoenix ressemble à Equinoxe sur beaucoup de points : une façade de dur à cuire qui cache un gros balourd bien plus qu’attachant ! Je le passe au trot et après quelques figures de base et quelques plis à droite à gauche, je l’amène sur les barres au sol à main gauche. Phoenix bute sur la première puis se reprend. Au deuxième passage il ne touche aucune barre et commence à se concentrer. Placé, il lève ses jambes toutes en muscles et enjambe les barres d’un trot cadencé. Demi-volte sur le petit côté et s’est reparti à main droite. Comme à main gauche je fais deux passages et sur aucun des deux Phoenix ne touche la moindre barre. Je souris. Bien ! J’adore le sentir se concentrer et s’investir !

Je ne tarde pas plus sur les barres au sol. Je l’amène au trot sur les petites croix. Mon entier prend le galop à la réception de la première et saute la deuxième sans aucun souci. Je le remets au trot, repasse sur les barres au sol puisqu’elles sont sur notre chemin puis fait un doubler dans la longueur en évitant les obstacles au milieu. Notre virage est un peu serré et notre doubler en résulte pas tout à fait droit mais je ne m’en formalise pas et après un changement de main, je passe les obstacles puis les barres à main gauche. De nouveau, Phoenix prend le galop et j’effectue une transition descendante avant les barres au sol. Bien bien bien ! C’est qu’il est agréable mon bébé ! Doubler dans la longueur, nouvelle transition descendante. Je le fais marcher jusqu’aux croisillons puis mets pied à terre. Il passe bien au-dessus des barres, aussi je décide de corser un peu les choses. Je mets les barres d’appel à 70cm puis me dirige vers les barres au sol. Je galère un peu à une main mais j’arrive à nous préparer deux croix plus impressionnantes que hautes : les bords des croix sont à 1m du sol ce qui les rends immenses vue de l’extérieur mais le centre de la croix doit être à 60cm si je les saute au milieu.

Je me remets en selle et après un tour de trot je demande le galop. Cadencé, agréable … Je souris et le mène d’abord à main gauche sur les verticaux. Sans barre d’appel, Phoenix semble hésité à l’abord mais je l’encourage d’une pression de jambes : Phoenix décolle et vole au-dessus des barres. Mon sourire s’élargit alors qu’il survole le deuxième. Nous rejoignons à la même allure les croix. J’ai peur qu’il ne fasse un refus devant leur taille, aussi je serre légèrement mes jambes et m’assois pour pouvoir le pousser un peu avec mon bassin si le besoin se fait sentir. Phoenix ralentit à l’abord mais je presse mes jambes et claque de la langue pour l’encourager. Il saute facilement les 60cm bien au milieu et, fier de son exploit, accélère en fonçant sur le deuxième. Je me redresse, mets les épaules en arrière pour tenter de le ralentir. Phoenix, gêné, lève la tête, tente de m’arracher les rênes et saute un peu n’importe comment, effleurant une barre de l’obstacle, qui vacille mais ne tombe pas. Tant mieux ! Je n’avais vraiment pas envie de descendre ! Je décide de ne pas aller sur les sauts de puce dans ses conditions et le fait galoper un peu sur la piste, en le ralentissant légèrement, et le remmène sur les deux premiers obstacles avant de refaire les croix. C’est mieux ! Sauts de puce donc ! Le virage est moins serré que celui des doublés dans la longueur de tout à l’heure, aussi nous n’avons pas de problème là-dessus. Phoenix survole avec facilité les trois petits obstacles de 50cm qui ne présentent qu’une seule  barre horizontale. Pas de quoi l’impressionner ! Je le remets au trot, le caresse, le fait changer de main et recommence de l’autre côté. Phoenix part à fond de train, m’obligeant à lui faire faire un tour de carrière avant de commencer, le temps de récupérer un galop de travail à la place de l’espèce de bombe qu’il est devenu en l’espace de quelques secondes. Il résiste un peu puis, lorsqu’il cède, je refais le même parcours à main droite. Phoenix est parfait ! Je souris et le fait trotter un peu en allongeant mes rênes, le temps de choisir ce que je vais augmenter dans mon parcours pour ce qui sera peut-être nos derniers passages car Phoenix commence à se déconcentrer.  Je le passe au pas et rejoins les verticaux avant de mettre pied à terre. J’ai décidé de tenter de faire sauter Phoenix plus haut que ce qu’il sait soit disant faire : le premier se retrouve donc à 80cm puis le deuxième à 90. Ça va, pour 10cm de plus je ne pense franchement pas que ça pose problème !

Pour les croix, j’hésite … Je ne monte pas de beaucoup les bords qui sont déjà impressionnants comme ça : 1m20 ‘c’est tout’ et pour la deuxième seulement, la première à 1m10, ce qui ne fait pas grande différence dit comme ça mais qui parait quand même vachement moins impressionnante que sa sœur ! Sauf qu’après vérification le milieu des croix tourne aux alentours des 70cm. Je vais chercher deux blocs, rênes de Phoenix toujours en main. Après plusieurs essais pour ne pas avoir un milieu de croix trop haut, je réussi à le stabiliser un tout petit peu au-dessus de 80cm. On ne va pas chipoter pour 3cm ! Je retourne chercher deux plots et galère tout autant avec la deuxième croix. 1m, non, 95cm bof … Je finis par obtenir un gros 90cm et décide de m’en satisfaire. C’est bien plus simple avec les sauts de puce ! Je mets le premier à 80cm tout rond, le deuxième à 90cm et le dernier à 1m. De toute façon, je ne viendrais sur les sauts de puce que si tout se passe bien sur le reste !

Je remonte à cheval, fait quelques plis à droite et à gauche au trot en multipliant les voltes et demi-voltes pour l’assouplir encore un peu puis je prends le galop sur la piste et me dirige vers les verticaux. Phoenix passe le premier facilement quoi qu’un peu juste, la barre vacillant doucement sur son socle. Il faut croire qu’il s’attendait à moins haut. Mais il ne se fait pas avoir deux fois et se rassemble devant le second avec plus de force cette fois et s’envole au-dessus des pauvres 90cm. La barre vacille à nouveau, dangereusement cette fois, mais reste à sa place. Phoenix secoue sa crinière -de frustration peut-être ? L’échec doit être un concept qui lui est inconnu- et accélère légèrement. Je le laisse faire, comme je l’ai toujours fait avec Equinoxe : je considère que les chevaux sont bien mieux placés que nous pour savoir la vitesse dont ils ont besoin. Le tout est de faire la différence entre une accélération pour réussir et une charge pour tout défoncer. Mais pour l’avoir senti tenté de m’arracher les rênes pour passer en mode bulldozer tout à l’heure, je dirais qu’il ne fait que chercher un peu de vitesse pour sauter. La première croix ne pose aucun problème, Phoenix hésite dangereusement devant la deuxième, et je presse mes jambes de plus en plus fort pour ne pas qu’il se dérobe. Je m’assois, l’accompagne avec son bassin, peut-être comprenant qu’il n’a pas le choix, Phoenix saute. Je suis étonnée de ne pas entendre de barre chutée vu comment il a hésité. Décidément, il en a bien plus sous le capot qu’il ne le montre !

Je souris en l’emmenant refaire le parcours une seconde fois, finalement mon objectif à changer : je  ne dois pas lui apprendre à sauter plus haut mais juste à montrer ce qu’il sait faire. Car je pense qu’on n’a jamais essayé de le faire sauter plus haut mais qu’il en est parfaitement capable étant donné les sauts qu’il me fait ! Mais vu les hésitations qu’il marque et à quel point le refus n’est pas loin, personne n’a dû chercher l’emmener chercher ses capacités un peu loin que ce qu’il faisait avec facilité. Ça s’est une bonne nouvelle !

Il refait le parcours une deuxième fois avec un peu moins d’hésitation bien que les barres du deuxième vertical et de la deuxième croix tanguent bruyamment. Je le repasse au trot et comme tout à l’heure lui fait faire une ou deux voltes, le caresse et le fait changer de main pour le recommencer une toute dernière fois le parcours au galop. Il marque les mêmes hésitations que lors de son premier passage et bien qu’il ne fasse pas tomber de barres, on sent qu’il n’est pas à l’aise. J’hésite à tenter les sauts de puce mais me décide finalement à tenter le coup. Le premier passe crème. Le deuxième passe tout juste et le dernier … Phoenix tape la barre qui chute. Il s’affole mais je le mets sur un cercle le temps qu’il retrouve une cadence normale. Je décide de refaire les deux croix pour finir sur une note positive. Il les passe haut la main et je le repasse au trot puis au pas.

Il est dégoulinant et moi aussi d’ailleurs ! Je crois pouvoir dire que l’on a bien travaillé. Bon, les 1m ce n’est pas pour aujourd’hui mais au moins il m’a montré qu’avec un peu d’entrainement il peut passer sans trop de soucis les 90cm. C’est déjà pas mal pour une première fois ! Je mets pied à terre et le dessangle un peu et le fait marcher quelques minutes avant de rentrer doucement, lui autorisant même quelques brins d’herbe au passage.






avatar
Josh"Légende Vivante
Féminin Verseau Messages : 2363
Date de naissance : 22/01/1997
Date d'inscription : 02/08/2013

Voilà qui je suis ♪ : Hey ! :3 Je m'appelle Chloé, j'ai 18 balais et je suis étudiante en physique chimie ! Je pratique l'équitation depuis... heu depuis 8 ans déjà ! (je me sens vieille xD) J'ai juste mon galop 4, mon objectif n'étant pas spécialement de les passer. L'équitation est avant tout un loisir pour moi et surtout une vraie passion. Je n'ai pas de cheval à moi, cela demande pas mal d'argent et de responsabilités mais peut-être que plus tard j'en aurai un ! En tout cas c'est mon objectif ! ^^


Fiche de cavalier
Chevaux possédés: Las Vegas d'Antan (DP avec Lys)
Points cavaliers:
900/900  (900/900)
Galop:
9/9  (9/9)
Voir le profil de l'utilisateur http://elevageantanv3.forumactif.org
MessageSujet: Re: Phoenix dans toute sa puissance Lun 1 Juin - 15:30

Une bonne séance où Phoenix dévoile ses capacités !
    Confiance +7
    Moral +7
    Santé +7

    Pts cavaliers +7
    Obstacle +7
    Capacité de saut à 90cm

Phoenix dans toute sa puissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Nature dans toute sa splendeur...
» « [...] laide dans toute sa splendeur. »
» SORA | Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé. •
» Zoé Barovitch dans toute sa splendeur !
» Serena Williams dans toute sa beauté et sa splendeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elevage d'Antan :: Infrastructures :: Les carrières-