Votez pour le header de l'été !
Ca se passe par ici !
Inscriptions concours inter-ev !
Venez vous inscrire ici !
Nouveautés !
Venez les découvrir ici

Partagez|

Restful Poem

avatar
Lauren MackenzyPetit Flocon de Narnia
Féminin Messages : 62
Date d'inscription : 13/09/2014

Voilà qui je suis ♪ : Bonjour! Je m'appelle Lauren. Je suis née à New York le 02/02/1994 et de ce fait j'ai donc 20 ans. Côté coeur, je suis célibataire, sachant que mon orientation sexuelle est homosexuelle. Je suis une personne courageuse, glaciale, fidèle, généreuse; mais aussi solitaire, calme, determinée et fière.

Localisation : Dans la cambrousse Sarthoise .. 8D

Fiche de cavalier
Chevaux possédés:
Points cavaliers:
157/900  (157/900)
Galop:
1/9  (1/9)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Restful Poem Dim 2 Nov - 17:47


Accompagnée d’un licol, je me dirige pensive vers la prairie. Mon entêtement m’a conduit encore une fois dans de beaux draps ! Au loin, un entier à la robe d’or broute tranquillement l’herbe verte de cette immense pleine. L’Elevage d’Antan rentre quand même dans ce que j’appelle une écurie grand luxe. Peu de centres peuvent se permettre financièrement de conserver d’aussi vaste étendue, d’autant que vu la bête, il est surement seul. Dans d’autres structures, un cheval avec un caractère un tant soit peu difficile se retrouve privé de sortir et reste ainsi enfermé. Je me suis beaucoup renseignée sur celui-ci, je ne veux prendre aucun risque.

Mon côté kamikaze, qui représente au final une grande partie de ma personnalité, ma poussé à l'acheter. Oui. Mais qu’à t-il bien pu me passer à travers l’esprit ?! Il parait que l’Akhal Téké n’est canalisable qu’en main ou en liberté, impossible en boxe, à l’attache, à la monte, au pré ..

Mon plan d’attaque : Me lier à Restful Poem avant toute chose. Ma priorité est là. Je me fiche totalement de ne pas pouvoir le monter ou réaliser de grandes choses avec lui. Je désire seulement un ami, et j’ai décidé que ce serait lui. En réalité j’aime déjà ce cheval. J’aime beaucoup sa mère également tant au niveau du caractère que de sa morphologie et sa couleur.

Bref. Trêve de bavardage, me voilà qui franchi la barrière et entre. Le cheval, curieux, révèle la tête et m’observe attentivement venir à lui. De ce que l’on m’a appris, je ne risque rien dans un lieu vaste. Je m’approche tranquillement mais franchement. Hello you ! Tu dois être Restful Poem c’est bien ça ? Tu permets que je te passe le licol ? Sans attendre de réponse je m’exécute et ne rencontre aucune résistance. Pour le moment, ne puis-je m’empêcher de penser. Je me place au niveau de son épaule pour venir le caresser à la base de l’encolure et au garrot sans encombre ni provocation. Nulle réaction. Ce qui n’est en soit pas une mauvaise nouvelle, je m’attendais à bien pire. Je retire alors le licol, caresse,  puis le lui remets. Je préfère être sûre de ne bruler aucune étape et me rassurer par un deuxième débourrage. Juste au cas où. Je recommence une troisième fois. On ne m’a pas menti, il reste parfaitement canalisable en liberté. Je le débarrasse alors du licol avant de le gratter à l’épaule et l’encolure. Je ne me permets évidemment pas de le toucher ailleurs pour l’instant. Pouvoir le toucher partout sera pour une prochaine séance. Nous allons progresser ensemble pas à pas. Je ressens un léger agacement chez l’entier. Il est temps pour moi de partir. Je remercie d’une friandise à la pomme pour cette gentille collaboration et sors de son territoire, tout en surveillant mes arrières.

C’est décidé, je vais laisser l’Akhal Téké un moment dans les prés pour travailler ainsi sur de courtes séances. Si une confiance s’établie, alors je le garderais et nous approfondirons le dressage.

(...)


Seconde et dernière visite dans le pré de Restful Poem pour aujourd'hui. Espérons que tout se passe aussi bien que la dernière fois ! Cet après midi, j’ai prévu de travailler la marche en main. Chose acquise normalement. On me l’a décrit comme très respectueux sur ce point. Evidemment, tout dépendra de l’humeur de l’entier. Tout ou rien.

Je m’engage dans la prairie. Contrairement à ce matin, l’Akhal Téké broute paisiblement non loin de la porte. Il ne daigne cependant pas relever la tête ou m’adresser un seul regard. Super ! Le voilà qui fait la gueule maintenant ! Motivée, je m’approche doucement mais surement de lui pour venir lui caresser l’épaule. Je sors une friandise de ma poche et la lui tend. Evidemment, il se dresse enfin pour la gober et s’intéresse soudainement à moi. Qui sait ? Peut-être qu’il y en a d’autres ? Oui mon grand, je t’en redonne une avant de partir si tu es gentil. Dis moi, tu es gentil comme ça parce que tu es de bonne humeur ou bien est ce que tu es toujours comme ça au pré ?

Mais l’entier ne semble pas du même avis, il veut manger tout de suite. Il simule un besoin de caresse, avance, et hop tente de me mordre. J’évite de peu l’attaque. Tu sais, ce changement d’attitude était un peu louche. Essaie encore ! J’en profite pour lui passer le licol, gratte au garrot puis le lui retire. Je sens l’énervement du cheval mais suis bien décidée à au moins le marcher un peu en main ! Je lui remets le licol, accroche la longe à l’anneau et caresse à l’épaule pour changer. Je rêve de pouvoir le toucher ailleurs ! Je sais hélas que c’est impossible pour le moment et ne tente même pas quelque chose perdu d’avance.

« Ne demander que ce que l’on est sûr d’obtenir. »


Honnêtement, j’ignore complètement si Restful va m’obéir. Je l’espère franchement. J’empoigne la longe sous le licol de ma main droite et tire délicatement dessus. Monsieur avance d’un petit pas. Oui, super ça ! Je suis tellement contente que je pourrais m’arrêter là. Je recommence pour à présent le faire marcher. S’exécutant, mais blasé, l’Akhal Téké me suit. Nous nous promenons ainsi dans le pré. On ne m’a pas menti, on pourrait presque croire à un gentil nounours !

Je soupire. Non, ce serait plutôt un ours. Je demande de temps en temps quelques arrêts avant de repartir. Bien que tout cela l’agace, il ne montre aucune résistance. Je m’en veux tout d’un coup. Je n’ai pour le moment jamais vu de réaction négative, et pourtant je pense comme si ça avait été vécu. Certes, je me sers des renseignements que Josh & Azylis m’ont donnés pour opérer sans vraiment de contraintes mais tout de même, je dois m’avouer chanceuse pour le moment. Cela ne va pas durer. En effet, la séance de demain consistera à lui faire accepter de se laisser toucher. Demain sera mon arrêt de mort. Raaah ! Me revoilà à parler comme si c’était un monstre !

Enfin, il existe des monstres gentils dans le fond. Comme Sully ! J’admets que Restful et lui ne se ressemblent pas physiquement mais intérieurement peut être ! Maintenant 10 minutes qu’il me suit comme un chien après tout. Ce n’était pas prévu au programme cependant je me sens de demander un peu de trot !

Mon grand, trot ! Nous sautons tous les deux dans l’allure et ça ne se passe pas trop mal. Je me tourne pour observer la tête de l’entier. Oreilles plaquées contre la nuque, lèvres pincés, pas content, pas content ! Je ris et me dis qu’il ne faut pas trop en abuser. Nous nous arrêtons donc. Je caresse sur l’encolure, lui enlève le licol et récompense par une friandise à la pomme. Au revoir, Sully ! C’est demain le travail commence !
avatar
Lauren MackenzyPetit Flocon de Narnia
Féminin Messages : 62
Date d'inscription : 13/09/2014

Voilà qui je suis ♪ : Bonjour! Je m'appelle Lauren. Je suis née à New York le 02/02/1994 et de ce fait j'ai donc 20 ans. Côté coeur, je suis célibataire, sachant que mon orientation sexuelle est homosexuelle. Je suis une personne courageuse, glaciale, fidèle, généreuse; mais aussi solitaire, calme, determinée et fière.

Localisation : Dans la cambrousse Sarthoise .. 8D

Fiche de cavalier
Chevaux possédés:
Points cavaliers:
157/900  (157/900)
Galop:
1/9  (1/9)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Restful Poem Lun 3 Nov - 14:14

Aujourd’hui va s’avérer être une journée éprouvante. Au programme : Désensibilisions pour les deux entiers. Alors que l’objectif avec Ave est de le réhabituer à des espaces clos, je dois gagner la confiance de Restful ce qui n’est pas des moindre. Je vais donc commencer par celui-ci. Toujours au pré, j’emprunte les sentiers pour m’y rendre. Faites qu’il soit de bonne humeur ! En réalité je n’ose même pas y penser. Deux jours d’affilés, ce serait un peu abusé tout de même.

A mon arrivée, l’entier se tient sous un arbre. Plan d’attaque : Choper Sully avant qu’il ne se réveille. Une fois en main, il fera au contraire preuve d’un calme exemplaire. Par chance, une centaine de mètres seulement nous séparent. Salut mon Grand ! Fatigué ? On ne va pas faire quelque chose de physique, réjouis-toi ! Je m’approche accompagnée d’un licol mais l’Akhal Téké me tourne subitement le dos une fois à sa hauteur. Okeeey. Ce n’est pas la grande joie !  Je contourne l’obstacle pour tenter de le licoler de l’autre côté. Si la technique est différente, le résultat est le même. Je peux cependant m’estimer chanceuse car même si je suis visiblement censée admirer ses fesses, il ne fait preuve d’aucune réaction violente pour le moment. Je dois cela dit faire preuve de méfiance. Il n’accepte peut être pas que je l’embête, mais le tolère. Pour le moment, je dois faire vite avant de vraiment l’agacer. Rooh allez, soit cool, quoi ! Je me présente une nouvelle fois à sa tête pour tendre doucement ma main à plat. Comme je l’espérais, il tend l’encolure dans l’espoir surement de trouver une friandise dans ma paume. Ni une ni deux je l’attrape et accroche la longe. Je peux être fière de moi et de mon génie. Ma feinte était remarquable. Héhé je t’ai eu ! Je récompense par une caresse puis d’une friandise, toujours à la pomme. Je désire prouver à Restful que la compagnie de l’homme peut avoir ces avantages lorsqu’on va dans son sens. Philosophie qui me déplait mais je ne pense pas avoir le choix.

Comme hier, je demande à l’entier de me suivre un peu partout dans la prairie. Il s’exécute de façon toujours aussi blasée. Il me déteste, j’en suis sûre. Nous trottons également un peu ensemble jusqu’à ce que j’ordonne un arrêt. Super ! Je caresse, bien que mon geste lui soit complètement égal. Je souhaite au moins qu’il sache que je suis contente de lui.

La désensibilisation commence dès maintenant. En réalité, il est surement déjà disposé à se laisser toucher partout, je ne m’en étais juste pas donné le droit. Je pose ma main à l’épaule pour remonter à l’encolure pour en le grattant. Peut-être trouverais-je un endroit qu’il préfère aux autres ? L’Akhal Téké ne réagit pas jusqu’au moment où j’arrive à la tête. Il ferme les yeux et lève la tête. Non ! J’exerce une pression sur la longe pour le faire redescendre. Il hésita un moment, bien décidé à ne pas se laisser faire aussi facilement puis cède enfin. Très bien. Oui ! Je laisse clairement paraitre dans ma voix ma satisfaction et recommence. Cette fois il ne bronche pas et me donne même l’honneur de toucher ses oreilles. Ca ne plaît pas, mais il ne dit rien. Je n’insiste pas et me replace au garrot en me dirigeant cette fois peu à peu vers la croupe puis les fesses. Je repars dans l’autre sens afin de glisser mes mains au passage de sangle suivi du ventre. Je surveille attentivement chaque réaction de l’entier. Il trésaille. Je recommence plusieurs fois et le résultat se montre similaire. Chatouilleux à ce que je vois ! Je ris et entreprend de passer aux membres. Une fois le travail terminé je retourne au garrot et recommence plusieurs fois tout depuis le début. Je relève qu’il a du mal à supporter d’être simplement effleuré aux niveaux des crins. Je place alors ma main dessus, méfiante. Soudainement, Sully plaque ses oreilles contre sa nuque dans un pincement de lèvres. Oh oh. C’est sans retour, il me mord le bras. Je réfléchis une fraction de seconde. Répondre par la violence ou jouer l’indifférence ? En tous cas, je peux vous assurer que mon biceps ne l’est pas. J’ai super mal. Je choisis de rester pacifique et fais comme si de rien n’était. Ma main est toujours au même endroit et je la déplace plus au Nord. J’abuse. Bien entendu, la réponse fut identique à la précédente. Dans quelques heures, je pourrais me prétendre d’origine Na'vi. Blasée. Je suis blasée. Si cette technique ne fonctionne pas, il va me falloir en utiliser une autre, que je n’apprécie pas vraiment d’ailleurs.

(…)

D’interminables minutes se sont écoulées et vous vous imaginez bien que désormais, les morsures se font innombrables. Mon bras est en feu mais ma patience est légendaire. Je suis décidée à avoir le dernier mot, et je l’aurais. L’ennemi lui commence à paraitre surpris de n’observer aucune contre-attaque de l’envahisseur. CLAP, un coup de dent en plus. Mon membre me brule à un point, je jurerais qu’il saigne. Tu vas finir par te casser une dent. Je remarque que la force ne sa mâchoire ne fait de moins en moins puissante. Soit je commence à perdre mon bras, soit il se résigne. Les crins noir ébène de l’Akhal Téké sont désormais tout ébouriffés. C’est assez moche mais ça renforce son côté sauvage. Spirit, l’étalon des Plaines. Esprit libre & indomptable. Je meurs d’envie de regarder l’état de mon bras mais je dois rester forte. Sinon à quoi bon avoir fait tout ça ? Pour rien. Je dérive peu à peu dans mes pensées afin de trouver une autre approche, cela doit bien faire plus d’une demi-heure que je me fais charcuter. Un évènement inattendu me ramène à la réalité. Je ne sens plus rien. HALLELUJAH ! Eh mais c’est bien ça ! C’est même très bien je dirais ! Je récompense directement par une friandise et caresse à l’épaule. Je recommence et VLAN, nouveau coup de dent. Non ! Je bouge ma main une nouvelle fois mais il ne réagit pas. Je caresse et retente. C’est fini ! Oui voilà oui ! Très vraiment un super cheval ! Je félicite par un deuxième bonbon. Ainsi, il se laisse faire durant plusieurs minutes. J’alterne la récompense et cède de moins en moins de nourriture pour ne pas le faire fonctionner à la carotte.

A la fin de la séance, je peux même tisser une toute petite tresse dans l’épaisse crinière noire. Parfait ! On va s’arrêter là. Je suis tellement fière de toi ! Je libère Restful Poem du licol, lui accorde une ultime friandise et le quitte alors.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Restful Poem Dim 9 Nov - 9:05

Je m'attaque à ta notation et je dois bien dire que j'ai tout lu avec plaisir !
Premier résumé
⚫ Tu rencontres avec douceur ce bel entier qui n’est pas particulièrement facile ! Lauren est calme et détendue, ça se ressent. Sully n'est ps un peu trop .... Bleu pour Restful ? Mais c'est vrai que niveau intérieur, ils se ressemblent un peu ^^
⚪ Confiance : 8%
⚪ Moral : 8%
⚪ Santé : 8%
⬛ Points cavalier : 8
Deuxième résumé
⚫ Mais qu'es-ce que ton bras à fait de mal x) ? Pourquoi le maltraiter comme ça ? La SPB (Société Protectrice des Bras) se chargera de ton cas !
⚪ Confiance : 7%
⚪ Moral : 5% (tu lui as bien cassé les sabots, quand même)
⚪ Santé : 8%
⬜ Longe : 2pts (on peut considérer que tu as un peu travaillé cette compétence)
⬛ Points cavalier : 8
avatar
Lauren MackenzyPetit Flocon de Narnia
Féminin Messages : 62
Date d'inscription : 13/09/2014

Voilà qui je suis ♪ : Bonjour! Je m'appelle Lauren. Je suis née à New York le 02/02/1994 et de ce fait j'ai donc 20 ans. Côté coeur, je suis célibataire, sachant que mon orientation sexuelle est homosexuelle. Je suis une personne courageuse, glaciale, fidèle, généreuse; mais aussi solitaire, calme, determinée et fière.

Localisation : Dans la cambrousse Sarthoise .. 8D

Fiche de cavalier
Chevaux possédés:
Points cavaliers:
157/900  (157/900)
Galop:
1/9  (1/9)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Restful Poem Dim 14 Déc - 9:59


L'hiver approche. Le froid est mordant et le vent agressif. Dans les pâtures, l'herbe est recouverte d'un léger voile blanc. Le sol craque sous mes pas. Je porte tranquillement les seaux dont l’anse me brise les doigts. Mais bizarrement, j’apprécie ce calme. J’arrive à destination et appelle dans la brume. Cela fait maintenant exactement deux mois que je suis ici. Je passe la porte, crie une seconde fois et patiente. Une masse se détache peu à peu de la brume et approche au petit trot. Un hennissement se fait alors entendre. Le voilà !

Je pose la ration au sol et caresse doucement cette grosse peluche. Je ferme les yeux et dresse un bilan dans ma tête. Cela fait un peu plus d’un mois que je l’ai acheté et que je le retrouve ainsi chaque jour. Au programme toujours la même chose : Je l’attrape, le fais marcher en main et ensuite je le désensibilise.

Restful Poem semble s’être depuis tout ce temps habitué à ma présence. Cependant, chaque jour me rappelle qu’il déteste l’homme et moi-même par la même occasion. Une éternelle pointe de nostalgie monte en moi, suivie de près par mes réflexions habituelles : Est-ce là la bonne décision ? Ne vaut-il mieux pas laisser l’entier à l’état semi sauvage ? Moi qui rêverais de fuir toute cette société, ne devrais-je pas au moins rendre la liberté à Restful ? La cruauté des hommes me répugne toujours davantage. De nos jours c’est impossible. Même les Mustangs se font tuer sur leurs propres  terres.

Le poil d’hiver du petit cheval est de sorti. Je passe mes mains le long de l’encolure puis sur la crinière. Nulle réaction de la part de Restful. Il y a quelques semaines, il m’aurait mordu à sang. Mon bras en porte encore les marques. Je suis si fière de toi. Si seulement on pouvait te rentrer à l’intérieur. Cela me rassurerais de te savoir en sécurité d’une éventuelle tempête. Il va nous falloir travailler ça.

Une fois le repas terminé, je passe rapidement le licol sur l’Isabelle et l’attire vers moi. Il s’approche. Je récompense par une caresse, me décale et exerce une tension sur la longe, le résultat est identique. Je me place alors au bout de la corde et claque de la langue. Restful fait un pas et je l’imite pour agrandir la distance qui nous sépare. Nous marchons ainsi dans le pré quelques instants. Je m’arrête et il en fait de même. Nos séances à répétitions ont appris à l’entier à obéir au doigt et à l’œil en main. Il fonctionne maintenant par mimétisme et cela est assez pratique, je dois avouer.

Je félicite. Il est prêt. Etape numéro 2 : Je décroche la longe et reprends la route. Je me retourne de temps en temps. Voir sa tête de blasé de la vie n’a pas de prix ! Ça va comme tu veux, mon Sully ? Allez, on trotte un peu et c’est fini ! Nous nous lançons dans l’allure supérieure et je demande à l’étalon de me suivre faire le tour de l’arbre. Il me laisse un instant penser qu’il va directement me rejoindre sans prendre cette peine mais exécute un cercle parfait. Je m’arrête, épuisée, et raccroche la longe. On sort ! Nous sortons ainsi du pré, direction les sentiers.
(...)

De retour au bercail, j'ouvre tranquillement la porte et nous nous glissons à l'intérieur de la prairie. La fine couche de givre a disparue sur l'ensemble du paysage. Je nous tourne vers la sortie et relâche l'entier, qui attend tranquillement à côté de moi. On ne sait jamais après tout, peut-être qu'une friandise traine quelque part, attendant patiemment d'être mangée ? Petit coquin, dis je riant. Je lui donne la raison de sa présence ici. Il avale goulument le bonbon pendant que je le caresse, en guise d'au revoir. A demain mon Grand !
avatar
Josh"Légende Vivante
Féminin Verseau Messages : 2363
Date de naissance : 22/01/1997
Date d'inscription : 02/08/2013

Voilà qui je suis ♪ : Hey ! :3 Je m'appelle Chloé, j'ai 18 balais et je suis étudiante en physique chimie ! Je pratique l'équitation depuis... heu depuis 8 ans déjà ! (je me sens vieille xD) J'ai juste mon galop 4, mon objectif n'étant pas spécialement de les passer. L'équitation est avant tout un loisir pour moi et surtout une vraie passion. Je n'ai pas de cheval à moi, cela demande pas mal d'argent et de responsabilités mais peut-être que plus tard j'en aurai un ! En tout cas c'est mon objectif ! ^^


Fiche de cavalier
Chevaux possédés: Las Vegas d'Antan (DP avec Lys)
Points cavaliers:
900/900  (900/900)
Galop:
9/9  (9/9)
Voir le profil de l'utilisateur http://elevageantanv3.forumactif.org
MessageSujet: Re: Restful Poem Lun 27 Avr - 20:25

Oulà oui ça fait longtemps qu'il attend ce résumé là ! mais je le note !
Un super résumé où tu y vas tout en douceur avec Restful Smile
    Confiance +7
    Moral +5
    Santé +3

    Pts cavaliers +7
    Longe +2
avatar
Lauren MackenzyPetit Flocon de Narnia
Féminin Messages : 62
Date d'inscription : 13/09/2014

Voilà qui je suis ♪ : Bonjour! Je m'appelle Lauren. Je suis née à New York le 02/02/1994 et de ce fait j'ai donc 20 ans. Côté coeur, je suis célibataire, sachant que mon orientation sexuelle est homosexuelle. Je suis une personne courageuse, glaciale, fidèle, généreuse; mais aussi solitaire, calme, determinée et fière.

Localisation : Dans la cambrousse Sarthoise .. 8D

Fiche de cavalier
Chevaux possédés:
Points cavaliers:
157/900  (157/900)
Galop:
1/9  (1/9)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Restful Poem Sam 2 Mai - 9:53

Le printemps commence réellement à pointer le bout de son nez; les feuilles des arbres repoussent d'un vert tendre, tout comme l'herbe, et les animaux commencent à sortir. Je suis soulagée. L'hiver à été plutôt rude cette année. Et Restful Poem est toujours impossible à rentrer .. J'espère sérieusement qu'il en sera tout autrement la prochaine fois. Cela dit, je dois avouer qu'il a beaucoup progressé ces derniers mois. Il se laisse attraper et toucher sans problèmes, bien qu'il se montre toujours aussi grincheux à mon égard.

Restful ! Je renverse le seau de concentrés dans la mangeoire et observe patiemment l'horizon. Il ne devrait pas tarder à arriver. Je vérifie pendant ce temps l'état des clotures. La moindre faille et l'on retrouvera sans nul doute la bête sauvage à l'extérieur. Je le sais puisqu'il m'est déjà arrivé deux trois fois de lui courir après dans l'élevage. Ce cheval est le roi de l'évasion ! Je retourne auprès de lui afin de l'attraper une fois son petit dej' terminé. Je caresse pour le remercier de sa bonne conduite et l'entraine dehors.

(...)

La séance s'est bien déroulée. Il faut dire aussi que les paddocks sont plutôt grands, ce qui n'a surement pas donné à l'entier la sensation d'être confiné. La prochaine fois, nous passerons à l'épreuve du rond de longe ! Je caresse et relâche Restful une fois la porte fermée. Je m'écarte prête à le voir déguerpir. A mon grand étonnement, il n'a toutefois pas bougé. Je souris, heureuse ! Commencerait il à m'apprécier ? J'en doute, mais décide de pas y penser plus longtemps. Je gratte énergiquement l'encolure et lui tend un bonbon qu'il engloutis rapidement. Merci de ta coopération ! A demain mon gros !
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Restful Poem

Restful Poem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je plante en ta faveur cet arbre de Cybèle... {Victoire}
» La gourde remplacée par le peso dominicain à Ouanaminthe
» ~ Des poèmes qui font couler les larmes ~
» Gabrielle W. Johnson ~ A picture is a poem without words
» Plent Yon Pitit Ayiti Kont Leta Ayisyen - Diskriminasyon sou baz lang dwe kaba!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elevage d'Antan :: Infrastructures :: Les pâturages-